L'organisation du monastère

La Congrégation monastique Karma Tarchine Lundroup vit des fruits de son travail spirituel : ermitages, intentions de prières etc.

Tous les projets de construction et les nécessités de fonctionnement sont financés en partie par des dons. Cela correspond aux souhaits de Guendune Rinpoché que la communauté ne se perde pas dans des activités mondaines et profanes telles que le commerce, mais s'engage totalement dans l'activité spirituelle. En contribuant à leur activité le bienfaiteur partage le mérite créé par les moines, moniales et retraitants dans leur pratique du Dharma.

 

Au sein de la Congrégation, toutes les décisions importantes sont débattues et prises en commun lors des réunions mensuelles des membres de la communauté.D'une manière plus large, les orientations à prendre concernant tout le Dhagpo-Kagyu Mandala sont discutées et adoptées lors du rassemblement bisannuel de tous les lamas et drouplas dont les engagements et les responsabilités sont reliés à l'activité des centres de ce mandala.

 

Lamas et drouplas effectuent ensemble régulièrement dans les petits temples (Bost et Laussedat), les rituels, prières et méditations, quotidiens, hebdomadaires et mensuels.

Ces cérémonies sont ouvertes au public, à l'exception du rituel pour les morts du dixième jour du mois lunaire qui n'est effectué que par les lamas et drouplas, sans présences extérieures. Tous ces rituels sont entièrement dédiés au bienfait des êtres, aux personnes malades ou en détresse, aux personnes décédées et leur famille.

L'objectif et la raison d'être de la communauté est de préserver dans sa totalité l'esprit que Guendune Rinpoché transmit à travers ses enseignements ; veiller à ce que son authenticité ne soit pas polluée par des intérêts personnels mais demeure une source d'inspiration vivante et un moyen de libération efficace pour les êtres.