L'aspiration à la vie monastique

La vie monastique est un engagement qui ne peut se fonder sur un sentiment éphémère de vocation subite. Elle doit être l'aboutissement logique et naturel d'un processus de développement spirituel, dans la conscience d'un engagement personnel qui ne peut s'apparenter à des critères ordinaires et mondains. Cet engagement fait appel à une motivation sincère et durable et à une attitude de renoncement aux activités n'allant pas dans le sens d'une transformation intérieure et de l'accomplissement du bienfait des êtres.

C'est par la fréquentation des centres du Dharma, par l'écoute, la réflexion, l'étude des enseignements qui sont donnés par les lamas, par la prise de refuge, que nous nous engageons graduellement sur la voie.

 

La relation privilégiée que nous établissons avec le maître spirituel, fondée sur la confiance et la dévotion, et la mise en œuvre de ses instructions, nous mènent progressivement à la compréhension du sens de la pratique.

Puis un engagement actif au sein de l'équipe des stagiaires, nous permet d'allier, selon la tradition Karma Kagyu, activité communautaire, étude et pratique, ouvrant ainsi des perspectives vers l'accomplissement d'une retraite de trois ans et éventuellement vers une expérience monastique.

 

Entrer dans la vie monastique, par la prise de vœux d'éthique personnelle, c'est s'engager à se développer spirituellement afin de devenir un exemple pour autrui, et contribuer ainsi au bien de tous en abandonnant tout intérêt personnel.

Ce sont les Lamas résidant au sein de la communauté qui prennent la décision d'accéder à notre requête, compte tenu de nos qualités et de l'authenticité de notre motivation.

L'entrée dans l'expérience monastique n'est pas un processus systématique pour ceux qui souhaitent pratiquer le Dharma d'une manière plus intensive, mais est une affaire strictement personnelle liée à notre karma. Ce doit être l'engagement d'une vie entière consacrée au bien d'autrui.