Deuxième séjour de Dongsung Shabdrung Rinpoché

Les trois niveaux de vœux

A l’occasion de son deuxième séjour à Kundreul Ling, Dongsung Shabdrung Rinpoché a continué l’enseignement qu’il avait commencé à dispenser en septembre 2014 sur les trois niveaux de vœux.

Il s’agissait de nous éclairer sur la compréhension d’un des textes majeurs de Sakya Pandita Kunga Gyaltsen (1182-1251), grand érudit qui fut l’un des cinq Maîtres fondateurs de l’école Sakyapa  au Tibet. Le Dom sum rab gye, un des ouvrages majeurs de cet éminent érudit, clarifie les trois types d’engagements qu’un pratiquant bouddhiste peut être amené à prendre.

Rinpoché a étudié dès l’âge de quinze ans à l’Institut Dzongsar Khyentsé de Chauntra en Inde où il a obtenu le titre de Khenpo en 2005. À la demande de Dzongsar Khyentsé Rinpoché, il assume à présent la charge de directeur spirituel du monastère Sakya de Gangtok au Sikkim, en Inde du nord où il réside. Cet été, il effectuait son troisième séjour en Europe.

Il a également enseigné à Dhagpo Kagyu Ling sur l’Entrée dans la voie médiane, texte majeur du maître indien Chandrakirti (VIIème siècle) qui expose les qualités éveillées (paramitas) que le pratiquant s’emploie à cultiver  lorsqu’il s’engage sur la voie des bodhisattvas. Il a, en particulier, abordé le chapitre VI de cet enseignement qui expose les thèmes de la voie du milieu tels que l’absence de soi, les deux vérités ultime et relative et la vacuité du soi et des phénomènes.

Lors de son premier séjour à Kundreul Ling, Rinpoché nous avait instruit sur les deux premiers engagements, à savoir les vœux de libération individuelle et ceux de l’esprit d’éveil en aspiration et en action. Cette fois, l’étude portait sur les vœux du mantra secret propres au véhicule adamantin ou vajrayana. Tous ceux qui ont pu participé à cet enseignement ont beaucoup apprécié la clarté des explications données par Rinpoché ainsi que son style à la fois simple et affable.

À l’issue de l’enseignement, la communauté l’a invité à revenir pour partager à nouveau avec les pratiquants ses profondes connaissances de l’enseignement  du Bouddha.